Quand la culture sneakers se pare de sa plus belle paire

« Les sourds aiment écouter les conférences, les bègues aiment en faire »

 

Le 17 juin 2017, Max a accaparé l’attention, électrisé la salle. Il fut un conférencier investi dans son rôle, portant un discours assumé, audacieux et passionnant.

Max ? Max Limol, fondateur de la culture sneakers et auteur du livre « Culture sneakers ; 100 paires mythiques »

Salle ? TedX Toulouse 2017, thématique « Nouveaux mondes, point de rupture ».

 

Genesyou était là pour soutenir et écouter non sans une certaine émotion son discours.

Mais avant d’arriver à faire-valoir une conférence pertinente et fédératrice, avant de parvenir à provoquer des rires ou faire tirer des larmes, quel est le travail fourni ?

Quel accompagnement a été mis en place ?

Cette article est un résumé de la relation de travail qui s’est établie, il faudrait bien plus qu’une page pour détailler point par point la méthode employée.

 

La notion de coaching est presque galvaudée de nos jours, il existe tout type de coaching, c’est simple, vous pouvez être accompagné dans tous les aspects de votre vie, par des personnes plus au moins formées à l’exercice.

Alors la question qui se pose aujourd’hui c’est surtout comment innover dans ce domaine, comment être le chien de berger dans un troupeau de mouton ? Comment travailler autour d’un véritable  accompagnement, utiliser les outils nécessaires, respecter les enseignements et l’éthique du coaching ?

Genesyou part du principe que chaque accompagnement est différent. Un coaching s’adapte évidemment aux besoins mais également au profil de la personne, à sa sensibilité, à son rythme et son environnement.

Vous décrire que toutes les séances se font autour d’un bureau, prises de note et montre en main serait faux.

Réfléchir dans un parc, écrire dans une bibliothèque, s’entrainer sur une estrade voilà peut-être une manière de stimuler la créativité, pousser l’autre dans ses retranchements et aboutir à un résultat.

La relation de travail qui s’est installée avec Max Limol s’est basée sur une confiance mutuelle, une implication commune et une transparence indispensable.

Alors effectivement nous avons travaillé sur la manière dont il fallait communiquer en conférence : le verbal, la gestuelle, se tenir devant une salle. Les points “classiques” à maitriser.

Mais nous sommes allés sur d’autres terrains ; comment parler à un public très hétéroclite.

Être en capacité de parler à tous les profils présents, d’éveiller ce quelque chose en chaque spectateur, déclencher la curiosité et la réflexion par le discours. Le but fut également de délivrer un contenu concret et compréhensible mais portant les valeurs de l’homme qu’est Max Limol.

Alors d’écriture en réécriture, de remises en question en certitudes ; l’accompagnement a porté ses fruits. La culture sneakers a trouvé sa place au sein du TedX. Elle a raconté son histoire, ses faits, son parcours de vie.

 

« Tout commence par vous », le chemin se parcours avec un nous et le résultat se témoigne à travers eux.